Return to site

Projet Médiation Nomade

Gautier à la découverte de la Tech for Good

Depuis cette année, un nouveau cursus a été mis en place à destination des étudiant.e.s en première année à CentraleSupélec : les étudiant.e.s se voient proposer différentes thématiques, chacune portée par un “pôle projet”. L’un de ces pôles sur la thématique Tech for Good, est animé par Latitudes. Gautier est l’un de ces étudiants de CentraleSupélec ayant participé au pôle projet. N’ayant pas d’idée précise de son orientation après le baccalauréat, il a opté pour une classe préparatoire avant de se tourner vers les études d'ingénieur.

Gautier a découvert les Tech for Good grâce à l’intervention de Latitudes. Il s’est ainsi exprimé : ”ça m'a l'air d'être un collectif de personnes intéressées par changer les choses en utilisant leurs compétences sur des enjeux de société. J'aime bien cette idée, car j’y vois beaucoup de cas d’applications concrètes”.

Notre étudiant-ingénieur s’est inscrit au pôle projet pour participer au projet de l’association Médiation Nomade. Cette association se déplace dans les quartiers sensibles pour proposer gratuitement des boissons, de la musique et des activités aux jeunes qui y habitent. Il s’agit alors de mettre directement en relation les acteurs voulant aider les personnes issues des quartiers les moins favorisés. Gautier a choisi ce projet pour son impact social direct, il souhaite ardemment donner un sens à son projet : “je fais partie de ceux qui veulent s’investir pour des bonnes causes, j’adhère donc complètement au concept de Tech for Good”.

Durant cette matinée, Gautier dit avoir apprécié que l’accent soit mis sur la compréhension du projet. Cela va permettre au groupe dont il fait partie de bien s’organiser et de déterminer vers quel chemin s'orienter pour que ce soit un succès : "j'ai bien compris quels étaient les objectifs du projet et nous avons vu comment nous allions nous organiser pour travailler".

Parmi différents scénarios, Gautier nous a révélé que celui qu'il pourrait considérer comme le meilleur serait que son équipe et lui trouvent des idées intéressantes à appliquer pour que les personnes aidées soient satisfaites de leur action. Toutefois, à l’inverse d’autres étudiants, la montée en compétences n’est pas un critère qui a orienté son choix de projet : "Je pense que la montée en compétences viendra toute seule, alors pourquoi la chercher nécessairement ? Je pense ne pas avoir besoin d'un projet pour forcément monter en compétences".

Lors de l’échange avec Gautier, nous avons eu un aperçu de ce qui l’anime et qui va le pousser à se dépasser sur le projet : trouver une idée concrète pouvant être appliquée et que les jeunes bénéficiaires discernent une vraie valeur ajoutée au travail que fournira son groupe.

▸ Retrouvez la documentation et le code source du projet ici.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly